🔓 Les 5 plus grosses erreurs de l’investisseur immobilier débutant

🔓 Les 5 plus grosses erreurs de l’investisseur immobilier débutant

1. Écouter les avis des personnes négatives

► Pourquoi ?
Ces mauvais conseils seront des freins qui t’empêcheront d’investir

Les gens que tu vas rencontrer auront tous leur avis et leur mot à dire pour te conseiller sur l’investissement immobilier.

Et même ceux qui ne sont pas propriétaire ni investisseur immobilier et qui n’ont aucune réelle expérience, pourront te conseiller avec ferveur.

Mais pour la majorité, ces conseils ne valent rien.

Ils te reflèteront une vision toujours déformée de la réalité.

Et qui souvent justifiera leur non-passage à l’action et à investir.

Et pour ceux qui ont déjà une ou plusieurs expériences en immobilier et qui t’en parlent de manière négative, ils te parleront de problèmes et de difficultés.

Alors que toi tu as besoin qu’on te parle de solutions et de résultats.

Et je te garantis, qu’il y a des personnes qui en obtiennent de bons et qui pourront t’aider.

C’est à toi de les trouver.

 

► Le problème :
Elles pourraient se donner pour mission de t’arrêter

Que ce soit par jalousie, pour te protéger, ou parce qu’ils ont peur de se créer un concurrent.

Ou encore tout simplement parce que tu as un mauvais karma ce jour-là, les raisons pour lesquelles tu reçois des avis négatifs peuvent être plus que nombreuses.

Et il faut savoir encaisser quand on te dit que ce que tu veux faire et entreprendre c’est de la “merde”.

Surtout que certaines personnes n’iront pas avec des pincettes et elles pourraient se donner pour mission de t’arrêter.

J’ai vécu personnellement cette expérience très désagréable.

  • Tu pourrais perdre ta confiance en toi.
  • Te dire que ce n’est pas possible sauf pour les riches.
  • Devenir aigri et méchant avec les autres à ton tour parce qu’on a été méchant avec toi.
  • Ne jamais passer à l’action et ne jamais avoir de résultats.

Et tu t’en doutes, moi ce n’est pas ce que je veux pour toi.

 

► La solution :
Grâce à internet, connecte-toi avec des personnes qui pensent comme toi

Il faut que tu saches une chose, il n’existe pas de vérité absolue.

Il n’existe pas de stratégie immobilière avec un taux de réussite de 100% et avec 0% de risque.

Si un homme averti et expérimenté te donne de bons conseils positifs, tu les enregistres.

Si des investisseurs te parlent de différentes solutions pour gagner de l’argent, tu enregistres.

Mais ne prends jamais comme loi immuable ce qu’on t’a appris et interprète toujours ces informations pour les adapter à ta propre situation.

C’est valable aussi pour le contenu que je te partage d’ailleurs.

Une personne n’est pas l’autre et personne ne sait tout.

Les atouts et les envies de chacun peuvent être différents.

Et donc les stratégies immobilières les plus intéressantes pour chacun peuvent être très différentes également .

 

La solution au problème est beaucoup plus facile à résoudre aujourd’hui qu’il y a 10 ans.

Aujourd’hui grâce à internet, tu peux te connecter avec des personnes qui pensent comme toi, qui mangent comme toi et qui sont aussi folles que toi en 3 clics.

Donc il faut arrêter de parler de tes projets immobiliers ou de tes rêves d’indépendance financière à ceux que ça n’intéresse pas.

Le mieux c’est d’en parler à ceux qui t’écouteront et pour ça, tu peux déjà consommer du contenu de ces personnes comme tu le fais en ce moment.

Ou aller à leurs rencontres lors d’événements et t’offrir des moments d’échange privilégiés dans des formations payantes en présentiel.

Focalise-toi sur des personnes qui ont des résultats et qui sont justes 1 ou 2 niveaux au-dessus de toi, histoire qu’elles soient accessibles.

🎁 Bonus lié à l’article : Les 3 conseils à absolument suivre pour éviter que ton premier investissement soit une mauvaise affaire (Clique ici).

2. Croire qu’on peut évoluer en immobilier sans argent

► Pourquoi :
Les banques ne veulent pas prendre tous les risques.

Les vendeurs de rêve pullulent sur internet.

Ils te promettent monts et merveilles et ils te montrent des interviews de personnes qui ont construit un empire en partant de rien.

Je ne vais pas te dire que ce n’est pas possible, moi j’aime croire que tout est possible.

Et les personnes dans les interviews ne mentent pas. (Enfin je ne pense pas hum …)

 

Néanmoins, plus souvent que ce qu’on ne croit ces personnes ne partent pas tout à fait de rien.

Elles ont une situation financière stable et saine.

Et elles ont parfois du patrimoine et même des fonds propres.

 

Comme mon père et d’autres de mes mentors me l’ont déjà dit, “on ne crée pas d’argent avec du vent” ou le classique “on n’a rien sans rien”.

Il faut mettre un minium de matière première dans la machine pour que celle-ci te crée des résultats.

Et dans le cadre de l’investissement immobilier et plus particulièrement en Belgique, une de ces matières premières est qu’il faut de l’argent.

Ça ne veut pas dire qu’il faut être riche. ( D’ailleurs ça veut dire quoi être riche pour toi ?… Pose-toi la question et envoie-moi un email, ça m’intéresse )

Mais il faut un minimum et c’est vrai que le ticket d’entrée est plus élevé en immobilier que pour d’autres business.

 

Ça vient aussi du fait qu’on partage le risque avec les banques qui nous prêtent une partie.

Elles ne veulent pas prendre trop de risques pour ne pas perdre d’argent et c’est normal.

Je les comprends.

En Belgique si ton locataire ne paye pas ton loyer, tu es bloqué pendant plusieurs mois en devant payer tous les frais et sans pouvoir rien déduire.

Donc ça peut te coûter cher et ça peut vite mettre en péril ta situation financière.

Les banques veulent pouvoir récupérer leur argent.

 

► Le problème :
Les infopreneurs sont tentés de vendre du rêve

Alors je peux comprendre que les webmarketeurs et les infopreneurs dont je fais partie ont envie de vendre du rêve.

Parce que c’est vrai que c’est possible et pour eux, c’est intéressant parce que ça attire beaucoup plus de clics.

Et donc le nombre potentiel de clients et de vente des formations.

 

Mais le problème c’est le nombre de personnes qui obtiendront réellement des résultats au final.

Tu ne dois pas croire tout ce qui est trop beau et surtout trop facile.

 

Moi je te le dis très clairement, si tu n’as pas au minimum un emploi stable et 15000 € de côté pour investir ou au minimum comme filet de sauvetage, tu prends beaucoup de risque.

Et si tu n’as pas ça, tout va te sembler beaucoup plus difficile pour des résultats qui n’en vaudront des fois pas la peine.

 

Les 90% des personnes qui obtiennent des résultats ont soulevé beaucoup de fonte pour y arriver.

C’est d’ailleurs aussi mon cas pour presque tous mes projets entrepreneuriaux, pour certains il m’a fallu des années.

Sans compter les milliers d’euros que j’ai investis que ce soit dans ma formation ou dans des outils pour m’aider.

 

Si tu te lances sans les prérequis suffisants, tu pourrais :

  • Perdre beaucoup d’argent même avec un bon investissement si tu as un gros imprévu que tu ne sais pas encaisser.
  • Croire que les personnes qui t’ont vendu ces promesses et ces formations sont des vendeurs de rêves
  • Penser que tu as échoué de ta faute ( alors que c’est simplement parce qu’on t’a orienté vers un chemin trop difficile pour toi )
  • Te démotiver et croire que l’investissement immobilier n’est pas fait pour toi

Alors que bien sûr, tout ça peut être évité à la base en te disant des choses qui ne plaisent peut-être pas, mais qui vont augmenter grandement tes chances d’obtenir des résultats.

C’est-à-dire, qu’il faut de l’argent pour investir sereinement en immobilier en Belgique.

 

D’ailleurs tu remarqueras qu’on dit souvent “investir en immobilier” et pas “créer un business en immobilier” .

Le mot investir sous-entend investir de l’argent.

 

Moi souvent les personnes qui n’ont pas les fonds nécessaires, je leur conseille d’être indépendant après journée. ( On appelle les entrepreneurs des « indépendants » en Belgique )

De cette manière, il est possible de se créer de nouvelles sources de revenus avec un ticket d’entrée moins élevé.

 

► La solution :
Toujours analyser les éléments qui constituent la situation de départ idéal

Alors bien sûr, il y a des stratégies immobilières qui permettent d’investir avec moins d’argent.

C’est le cas de la location saisonnière par exemple qui dans certains cas peut te permettre de gagner de l’argent avec une mise de départ très faible.

En louant une chambre de ta maison par exemple.

Et ce n’est pas la seule.

Mais pour être sûre de ce que tu fais et ne pas mettre en péril ce que tu es en train de construire, prends des garanties et gardes de l’argent de réserve.

 

Pour être certain de savoir si le type d’investissement que tu désires réaliser est bien adapté pour toi, renseigne-toi toujours sur les prérequis idéaux qu’il te faut avoir.

Tu sais je parle de la situation la plus adaptée pour ce type d’investissement.

 

Par exemple pour investir en immobilier dans de la location NUE en Belgique c’est :

  • Avoir les frais d’acte d’achat en fonds propres si pas plus
  • Avoir au minimum une capacité d’endettement qui permet d’encaisser l’emprunt de ton premier investissement
  • Avoir des fonds de réserve disponibles si tu as un imprévu travaux ou chômage locatif

Ça peut vite représenter des sommes surtout avec les 12,5% de droit d’enregistrement en Wallonie.

Et comme dis plus haut, je ne te dis pas que ce n’est pas possible sans ça mais sache que les risques seront plus élevés et que ce sera plus difficile.

 

Je te conseille de toujours trouver les éléments qui constituent la situation idéale dans n’importe quel projet que tu désires commencer.

Comme ça tu sais où tu en es et les difficultés que tu risques d’avoir.

🎁 Bonus lié à l’article : Les 3 conseils à absolument suivre pour éviter que ton premier investissement soit une mauvaise affaire (Clique ici).

3. Croire que tous les types investissements immobilier sont intéressants pour toi

► Pourquoi ?
Il y a des types d’investissement qui sont plus intéressants pour toi suivant les avantages que tu possèdes.

Quand tu cherches des manières de gagner de l’argent sur internet, tu as énormément de business et de type d’investissement qui te sont proposés.

 

Et rien que dans le domaine de l’investissement immobilier, tu peux en avoir plus d’une dizaine.

Ça peut être la location nue, la location meublée, la location saisonnière, les kots étudiants, la colocation, les garages, l’achat revente et j’en passe !

Et il faut être fou pour croire qu’on est capable d’obtenir des grands résultats aussi facilement avec toutes ces différentes stratégies.

 

► Le problème :
Tout te semblera intéressant et tu ne sauras pas par quoi commencer.

Ce qu’il va se passer c’est que tu vas tomber sur plein de personnes qui vont te parler du type d’investissement qui a marché pour eux.

Et après 3 ou 4 personnes, tu ne sauras plus quoi faire, tout te semblera intéressant et tu ne sauras pas par quoi commencer.

 

En réalité, il y a des types investissement qui sont plus intéressants pour toi suivant les avantages que tu as.

Voici des rapides petits exemples :

  • La location saisonnière va te demander du temps
  • La location nue va te demander plus de fonds propres
  • De la rénovation va te demander du temps et du savoir-faire
  • De l’achat revente, demande de savoir négocier et d’avoir une très bonne connaissance du marché

Chaque investissement demande des ressources différentes.

 

Et donc, prenons 2 profils différents, par exemple, un entrepreneur en construction et une consultante freelance dans le pharmaceutique.

L’entrepreneur en construction lui, a beaucoup de savoir-faire, peut débloquer du temps et a du noir à investir.

Sans compter qu’il peut avoir des remises sur les matériaux.

Par contre il gagne un salaire normal en déclaré, disons entre 1000 € et 1800 € net maximum par mois.

Très clairement pour lui, investir dans un bien à rénover dont le prix d’achat n’est pas élevé est idéal.

Et il peut travailler une partie de son temps dans son bâtiment pour diminuer les coûts.

 

Par contre la consultante freelance dans le pharmaceutique, elle si elle se lance dans ce genre d’investissement, elle se lance dans des gros problèmes.

Disons qu’elle gagne entre 2200€ et 3000€ net par mois avec beaucoup d’avantages comme voiture, chèque repas, etc..

Elle a vraiment peu de temps à consacrer à ses investissements, mais par contre elle épargne 1200€ / mois.

 

Une stratégie que je propose pour elle c’est d’opter pour un bien en location nue déjà loué.

Elle pourrait placer 25 000 € dans son investissement qui lui permettrait d’avoir un bon cash flow positif.

Elle recapitaliserait rapidement l’argent placé avec son bon niveau d’épargne et son nouveau cash flow.

De cette manière, elle garderait une bonne capacité à pouvoir recommencer.

 

En réalité, il y a plusieurs stratégies intéressantes pour ce type de personne, ça dépend l’objectif qu’elle se fixe.

Comme de conserver ses fonds propres ou pas, ça change tout.

L’argent ouvre des portes et permet de minimiser les risques en immobilier.

► La solution :
Étudier les différents types d’investissements et bien se connaitre soi-même.

Un peu comme l’erreur précédente, il faut se renseigner convenablement avant d’agir.

Il faut étudier un minimum les différents types d’investissements qui existent.

Et surtout bien se connaître soi-même aussi.

 

C’est-à-dire identifier les atouts et avantages que l’on a.

Exemples d’atouts que tu pourrais avoir :

  • Tu as du temps
  • Tu sais négocier
  • Tu as une bonne situation financière
  • Tu as beaucoup d’amis bricoleurs

Et suivant les stratégies qui matchent le plus avec tes atouts, tu peux déterminer la meilleure stratégie immobilière pour commencer à investir pour toi.

🎁 Bonus lié à l’article : Les 3 conseils à absolument suivre pour éviter que ton premier investissement soit une mauvaise affaire (Clique ici).

4. Chercher uniquement la super bonne affaire

► Pourquoi ?
Perdre ton temps à chercher trop longtemps, c’est perdre ton argent quand tu es investisseur.

C’est un problème beaucoup plus fréquent que ce que je pensais cette erreur.

Moi je suis plus un fonceur, je teste et je me lance rapidement, mais presque toujours de manière imparfaite.

C’est pareil pour mes investissements immobiliers, ils ne sont pas parfaits mais je l’ai fait et je gagne de l’argent grâce à l’immobilier.

 

Mais je remarque que beaucoup de personnes attendent et cherchent l’investissement parfait pour se lancer.

Tu sais le genre d’investissement où le vendeur est sympa et nous fait une remise sans l’avoir demandée.

Où le prix de vente est super intéressant.

Où la maison est déjà louée par un locataire content qui paye cher tous les 1ers du mois.

Et dont le bâtiment est en super bon état évidemment.

 

Autant te dire que ce genre d’investissement est très rare, rien n’est jamais parfait et c’est pareil dans l’investissement immobilier.

D’ailleurs le fait que beaucoup de personnes disent qu’il ne faut pas rater son premier investissement pour ne pas se bloquer pour la suite, n’aide pas vraiment les gens à passer à l’action.

 

Il ne faut pas rater son premier investissement, je suis d’accord.

Et je suis également d’accord que foncer trop vite n’est pas bon non plus.

Mais il ne faut pas non plus perdre 3 ans à chercher l’investissement du siècle.

 

Dans l’immobilier, le temps c’est de l’argent.

Et donc perdre son temps c’est perdre de l’argent ou ne pas en gagner dans ce cas-ci.

 

► Le problème :
Celui qui enchaîne des bonnes affaires rapidement gagne beaucoup plus que celui qui fait qu’1 ou 2 super bonnes affaires dans sa vie

Alors ici je vais te montrer noir sur blanc avec quelques petits calculs que ce n’est pas rentable de chercher beaucoup trop longtemps la super bonne affaire.

Imagine que tu prennes 3 ans pour  dénicher une super bonne affaire.

Et que tu pourrais trouver une bonne affaire intéressante en moins de 3 mois.

 

Voilà ce que ça donnerait :

Pour des raisons de simplification, je vais parler de rentrée et sortie d’argent sans parler des détails.
Petit rappel on n’est pas taxé sur les bénéfices immobiliers en Belgique c’est pourquoi je prends les mêmes frais peu importe le revenu.

 

Prenons un bien immobilier au coût total d’acquisition de 150 000 € tout compris.

Tu le loues si c’est une simple bonne affaire 800€ par mois ( en 2 studios par exemple).

Tu augmentes potentiellement ton patrimoine que ce soit en cash flow ou en remboursement du bâtiment tous les mois.

Disons que le montant d’augmentation de ton patrimoine est de 400€ par mois (800€ – frais, taxes et intérêts bancaires)

 

Ça signifie que tous les mois tu gagnes 400€, (en vrai c’est plus surtout à très long terme mais restons simples.. )

Donc pendant 3 ans tu gagnes 400€  x 36 mois = 14 400€ de patrimoine financier.

Même si ils ne sont pas sur ton compte, ils sont bien là !

 

Prenons maintenant notre super bonne affaire.

Tu reprends le bien à 150 000 € et tu le loues cette fois à 1300€ par mois.

Disons que le montant d’augmentation de ton patrimoine est de 900€ par mois (1300€ – frais, taxes et intérêts bancaires)

Donc au bout de 3 ans de recherche, tu gagnes 900€ de patrimoine par mois.

Oui mais tu dois rattraper celui qui gagne 400€ par mois depuis 3 ans déjà et qui continue à les gagner d’ailleurs.

 

D’après mes calculs faits sur Excel, ce n’est qu’après 5 ans et 5 mois que tu rattraperais celui qui a fait une affaire rentable 3 ans avant toi.

Donc dans la théorie où tu ne fais qu’un investissement immobilier dans ta vie, à long terme tu serais gagnant d’attendre une super bonne affaire.

Sauf que le but est de reproduire le plus souvent possible l’achat de nouveau investissement immobilier.

Et que le patrimoine que tu constitues peut te servir d’effet de levier pour évoluer toujours plus vite.

En vendant par exemple..

 

Et donc celui qui enchaîne les bonnes affaires rapidement gagne beaucoup plus que celui qui fait que 1 ou 2 super bonnes affaires dans sa vie.

Sans compter qu’elles sont beaucoup plus difficiles à dénicher pour un débutant.

Et en plus, l’expérience obtenue en multipliant les affaires te permet d’évoluer de plus en plus vite.

On peut dire qu’en immobilier, ce n’est pas avoir la plus grosse qui compte mais de savoir s’en servir et de s’en servir souvent.

► La solution :
Analyse la situation et si elle te semble perdue d’avance, essaye de diminuer tes attentes en termes de rentabilité

La solution pour évoluer rapidement et ne pas perdre des années pour rien, c’est de bien choisir son combat.

Qu’est ce que je veux dire par là ?

En réalité, beaucoup de personnes veulent un investissement parfait et pensent que tout sera plus facile pour eux après.

Oui sauf qu’en réalité, en cherchant directement à atteindre des résultats exceptionnels sans expérience, beaucoup de projets meurent avant le moindre résultat.

 

C’est comme affronter un ours avec une fourchette

Je ne dis pas que tu n’a pas une petite chance d’y arriver.

Mais bon, je parierais plus quand même sur l’ours.

 

Il faut analyser les situations et essayer d’estimer les difficultés que tu vas avoir suivant le chemin que tu as choisi et voir si ce combat te convient.

 

Prenons des exemples :

Si tu pars sans fonds propres, ton combat c’est de trouver une banque qui te prête tout.

Si tu veux absolument un investissement super rentabilité, c’est de trouver la bonne affaire.

Si tu veux un gros cash flow, c’est souvent de trouver des moyens alternatifs et viables de louer.

Si tu veux une grosse plus-value, c’est de trouver une stratégie de rénovation à forte valeur ajoutée ou changer l’affectation.

Etc .

 

Alors tu remarqueras que des combats suivant l’investissement que tu veux faire, tu peux en avoir plusieurs en même temps.

Donc analyse la situation et si elle te semble perdue d’avance, essaye de changer ton plan d’action et la taille du gibier que tu chasses.

Mieux vaut 1 tu as que 2 tu auras.

► J’avais déjà fait une vidéo sur ce sujet :

🎁 Bonus lié à l’article : Les 3 conseils à absolument suivre pour éviter que ton premier investissement soit une mauvaise affaire (Clique ici).

5. Procrastiner et avoir peur d’investir

► Pourquoi ?
L’imagination n’a pas de limite quand c’est pour nous trouver des excuses pour ne pas prendre de risque

Quand on se lance dans un projet immobilier, au début, le concept nous semble simple.

On achète de l’immobilier avec l’argent de la banque puis on le loue pour gagner de l’argent tous les mois.

Simple, rapide et compréhensible par tout le monde.

 

Le problème vient quand on se renseigne sur la mise en pratique et là, ça devient tout de suite beaucoup plus compliqué.

On a une dizaine de questions qu’on se pose et à chaque fois qu’on a des réponses, ça nous ouvre à des nouvelles questions …

 

Et je vais te dire un secret, c’est un piège intellectuel sans fin dans lequel beaucoup de personnes tombent.

 

C’est normal et il faut se former avant de se lancer.

Mais ce qui n’est pas normal, c’est de se cacher derrière des excuses comme le fait de n’être pas assez formé pour justifier le fait qu’on ne passe pas à l’action au moins une fois.

  • Comme l’excuse ne pas avoir assez de temps.
  • Parce que tu as des enfants.
  • Parce que tu es handicapé.
  • Pas assez d’argent.
  • Parce que tu n’es pas bricoleur.
  • Parce que tu es trop jeune.
  • Parce que tu es trop vieux.

Et j’en passe parce que l’imagination n’a pas de limite quand c’est pour nous trouver des excuses pour ne pas prendre de risque.

 

Alors bien sûr, si tu essayes, tu seras peut-être bloqué par certains points cités et là c’est différent.

Mais au moins tu auras vraiment essayé.

 

► Le problème :
Tu n’obtiens aucun résultat et tu pourrais même devenir aigri et méchant avec les personnes qui obtiennent des résultats.

C’est que la procrastination c’est vicieux.

Quand tu procrastines, ton esprit va tout faire pour te faire croire que ce que tu fais ou ne fais pas est justifié et est la meilleure chose pour toi.

Et tu pourrais même venir à partager cette croyance à d’autres et les influencer négativement.

Ou pire rentrer en conflit avec des personnes qui te demanderont pourquoi tu n’as pas encore de résultat.

 

Et le résultat de tout ça, c’est que tu n’avances pas.

Tu n’obtiens aucun résultat et tu pourrais même devenir aigri et méchant avec les personnes qui ont des résultats plus rapidement que toi.

Pourquoi ?

Simplement parce que tu aurais l’impression d’avoir fait tout ce que tu devais faire et de l’avoir bien fait.

Alors que d’autres ont des résultats sans te donner l’impression d’avoir donné autant d’efforts.

 

► La solution :
Il faut se forcer à tester et faire les choses même quand c’est inconfortable ou qu’on a peur.

Pour savoir si on procrastine, il suffit d’analyser concrètement les actions qu’on met en place pour atteindre notre objectif.

Et le temps qu’on prend pour les réaliser.

En immobilier, c’est simple, il n’y a pas 50 étapes différentes.

 

Je te donne une liste d’étapes potentielles dans le domaine de l’investissement immobilier pour que tu aies quelques idées :

  • Se créer une situation financière adéquate
  • Se former sur l’immobilier
  • Prospecter pour trouver une institution financière prêteuse
  • Prospecter pour trouver une bonne affaire (réseau, internet et visite)
  • Faire des offres
  • Rénovation
  • Mise en location
  • Puis recommencer

Cette liste n’est pas exhaustive, ni à suivre dans un ordre précis.

Disons que c’est juste pour te donner une idée.

 

Chacun des points dans cette liste peut prendre entre quelques semaines et plusieurs mois à être réalisé, mais rarement beaucoup plus.

Si tu prends trop te temps pour les réaliser ou que tu ne passes pas à l’étape d’après, il y a de grandes chances que tu procrastines.

 

Chaque problème que tu rencontres a une solution et il faut toujours se concentrer sur le petit pas d’après pour constamment avancer.

Il faut se forcer à tester et faire les choses même quand c’est inconfortable ou qu’on a peur ou imparfait.

 

► Je parle également de procrastination et de l’état d’esprit qui peuvent te bloquer dans cette vidéo :

– Je parle d’un outil dans cette vidéo, il te suffit d’aller dans la section FORMATIONS pour tous les voir (ou clique ici)

 

 

D’autres blogueurs parlent du même sujet :

Cet article participe à l’évènement interblogueurs “ma pire erreur en immobilier” organisé par le blog renoveuse-astucieuse.com

Si tu as aimé cet article, partage-le s’il te plaît. Tu m’aideras ainsi à faire connaître ce blog.

Les blogs participant sont Français et Belges, je t’invite à aller y jeter un oeil.

2 réactions au sujet de « 🔓 Les 5 plus grosses erreurs de l’investisseur immobilier débutant »

  1. Hello Benoît. Tu as bien raison de rappeler qu’investir dans l’immobilier, ce n’est pas aussi facile que certains vendeurs de rêve voudraient le faire croire. Ça demande du temps, ça sous-entend de prendre des risques et le tout, souvent sous l’oeil inquiet ou incrédule de ses proches. Bref, c’est une aventure incroyable, mais mieux vaut être préparé aux difficultés.
    Violaine

  2. Merci Benoit pour ce joli partage.
    En effet, une des erreurs qui guette tout investisseur est d’attendre de trouver la « perle rare ».
    Cette perle rare fait rêver mais peut nous empêcher d’avancer.
    A titre personnel, pour éviter ce type de syndrome, je définis en amont de mes recherches, une liste de critères.
    Certains critères sont non négociables ( ex emplacement, travaux à la clé, luminosité …), d’autres restent plus flexibles (surface, standing de la copropriété …).
    Cela m’aide à trancher lorsque j’estime qu’il y a une opportunité à saisir.

    surf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *